Back
Image Alt

Comment calculer son tableau électrique ?

La pose d’un tableau électrique doit avant tout respecter le minimum imposé par la norme NF C 15-100. Le but est de protéger efficacement les personnes qui habitent la maison concernée.

Alors, pour calculer les dimensions à utiliser pour placer votre dispositif, certains facteurs doivent être pris en compte.

A lire en complément : Des films gratuits à volonté à la maison avec eos.to

La catégorie du logement

Le calcul d’un tableau électrique s’effectue en fonction de la catégorie du logement. En réalité, plusieurs types d’habitation existe et chacun doit respecter des règles lors d’une installation électrique. Le but est d’assurer pleinement la sécurité du ou des résidents.

Alors pour une maison dont la configuration est de type T1 ou T2, vous avez besoin d’un coffret à une rangée avec une capacité totale de 13 modules.

A lire aussi : Déchiffrer les énigmes : le guide de l’anagrammeur

Vous avez aussi la possibilité de prendre un tableau électrique avec deux rangées pour un T1 ou T2. Pour les types d’habitation T3 ou T4, vous avez besoin d’un dispositif à trois rangées. Les T5 et T6 requièrent un coffret à 4 rangées.

Pour réaliser votre calcul, vous devez savoir que par convention, un module occupe 17,5 mm de largeur. Pour 13 modules, votre tableau électrique fera 250 mm de largeur.

La hauteur varie en fonction du nombre de rangées que vous avez choisi. Si vous optez pour des rangées à 18 modules, cela fait une largeur de 355 mm.

La surface du logement

La surface du logement est un élément à prendre en compte pour effectuer le calcul de votre tableau électrique. En effet, lorsque vous avez une maison qui fait moins de 35 m², vous devez installer un dispositif avec deux rangées.

Entre 35 et 100 m², la norme exige un coffret de trois rangées. Par contre, si votre habitation a une surface supérieure à 100 m², vous avez besoin d’un tableau qui possède 4 rangées et plus.

Imaginez que vous avez un logement qui fait 35 m². Vous devez simplement appliquer le même principe qu’une maison de catégorie T1 ou T2.

Concrètement, vous devez opter pour 13 modules. Puisqu’un module prend 17.5mm de largeur, une habitation dont la superficie fait moins de 35 m² demandera 250 mm de largeur.

Pourquoi faire évoluer un tableau électrique ?

L’évolution d’un tableau électrique est autorisée par la loi. En réalité, vos besoins d’aujourd’hui ne peuvent pas forcément correspondre à ceux de demain.

Pour ce faire, la norme accorde une marge de 20 % de modules disponibles au sein d’un tableau électrique. L’idée est de vous permettre d’agrandir si nécessaire votre installation avec de nouveaux circuits.

Alors, pour une extension de logement ou pour avoir plus de confort interne, vous pouvez opter pour des rangées de 18 modules afin d’anticiper la place que prendront vos projets.

Les éléments à prendre en compte dans le calcul des besoins en électricité

Le calcul des besoins en électricité est un élément clé pour déterminer la taille et le nombre de disjoncteurs nécessaires à l’installation d’un tableau électrique. Pour cela, plusieurs critères doivent être pris en compte.

Tout d’abord, vous devez connaître les appareils que vous souhaitez connecter au réseau électrique. Les équipements comme les radiateurs, les plaques de cuisson ou encore le chauffe-eau sont très gourmands en énergie et nécessitent des circuits dédiés avec une protection adaptée. Il faut aussi prendre en considération leur puissance maximale ainsi que leur fréquence d’utilisation.

Ensuite, vous devez évaluer chaque pièce car cela influe directement sur le choix des emplacements pour prises et interrupteurs. Si certaines pièces ne seront pas souvent occupées, alors une installation moins basique suffira.

Pensez aux futurs projets tels que l’installation possible d’une climatisation ou encore celle d’un système photovoltaïque pour éviter toutes mauvaises surprises lorsqu’il faudra effectuer une mise à jour du tableau électrique.

Les normes et réglementations à respecter pour le tableau électrique

Le respect des normes et réglementations en vigueur est très important pour garantir la sécurité de votre installation électrique. Il existe plusieurs normes auxquelles vous devez faire attention lors du choix et de l’installation d’un tableau électrique.

La première norme à prendre en considération est la Norme NF C 15-100, qui précise notamment les caractéristiques minimales des équipements ainsi que leur disposition dans une habitation ou un bâtiment. Elle assure également le dimensionnement adéquat des circuits selon les besoins énergétiques.

La seconde norme pertinente est la Norme NF C14-100, qui donne les recommandations relatives au câblage. Elle précise aussi comment réaliser les mises à la terre et installe les disjoncteurs selon leur type (disjoncteur différentiel, divisionnaire, etc.).

Il y a aussi un certain nombre de règles spécifiques à chaque type d’équipement utilisé dans le tableau électrique : interrupteurs, prises, disjoncteurs, etc. Il ne faut pas négliger ces points importants afin d’assurer un fonctionnement optimal du système tout en garantissant la sécurité.