Back
Image Alt

Qu’est-ce qu’un garant solvable ?

Si vous êtes à la recherche d’une résidence, vous avez sûrement déjà entendu parler du garant solvable. Mais, il y a encore de fortes chances que vous ne compreniez pas ce que représente cette personne. On vous explique tout dans cet article.

Définition et rôle du garant solvable

Le garant est généralement une personne (physique ou morale) qui a suffisamment de ressources afin de se porter caution du locataire. Le principal rôle d’un garant est le paiement du loyer lorsque le locataire n’y arrive plus. C’est comme une sorte d’assurance pour le propriétaire qui est plus confiant. Quelquefois, le garant solvable est désigné sous le vocable de « caution ». Ici, la caution est bien différente de celle que l’on paie avant d’intégrer un appartement. Le garant a le choix d’estimer un montant garanti et la durée du cautionnement dans le contrat ou non. Quel que soit le cas, ce dernier doit prouver qu’il est en mesure de respecter ces engagements.

Lire également : Comment acheter un bien immobilier de particulier à particulier ?

Qui peut être un garant solvable ?

Comme souligné précédemment, le garant solvable peut être une personne morale ou une personne physique. En parlant de garants physiques, on parle des membres de la famille du locataire. Il peut s’agir de son père, de sa mère, d’un frère, d’un oncle, d’une cousine, etc. Les personnes tierces et les amis sont également dans cette catégorie. Les personnes morales pouvant se porter garantes sont les associations, les banques ou encore les entreprises. Le rôle des personnes morales est le même que celui des garants solvables. C’est-à-dire qu’ils prennent l’engagement de solder les loyers impayés du locataire. Tous les autres montants dus par le locataire sont aussi à la charge du garant.

Les différents types de caution

Un garant peut être lié à un ou plusieurs locataires d’un même appartement selon le type de caution qu’ils choisissent. Il existe principalement : la caution solidaire et la caution simple. Dans le cadre d’une caution simple, le propriétaire relance plusieurs fois le locataire qui doit des loyers avant de se tourner vers le garant. Lorsqu’il s’agit d’une colocation, le garant solvable est juste tenu de régler les dettes de la personne dont il est garant. Pour la caution solidaire, les obligations du garant sont beaucoup plus larges. En effet, si les locataires n’arrivent pas à payer leurs loyers, il se charge de tout solder. Le garant est responsable de tous les colocataires. Aussi, il peut réclamer le loyer aux locataires.

A lire également : AL'in : la plateforme d'offres de logement d'Action Logement pour les salariés

Êtes-vous obligés d’avoir un garant ?

Normalement, le locataire n’a pas nécessairement besoin d’un garant pour conclure le contrat de location. Mais, la plupart des propriétaires exigent un garant pour s’assurer du paiement des loyers. Si le bailleur dispose d’une assurance qui prend en compte les impayés, seuls les apprentis et les étudiants sont tenus de présenter un garant.

Les critères de solvabilité d’un garant

Lorsqu’un propriétaire demande un garant, il attend de ce dernier qu’il soit solvable. Mais quels sont donc les critères de solvabilité d’un garant ? Le garant doit disposer d’une situation financière stable et pérenne. Il doit avoir des revenus réguliers et suffisamment élevés pour pouvoir faire face à ses propres charges ainsi qu’à celles du locataire en cas de défaillance de ce dernier.

Le garant doit être en mesure de fournir des justificatifs permettant d’évaluer sa capacité à assumer la responsabilité financière qui découle de son engagement. Parmi ces documents figurent généralement les trois derniers bulletins de salaire, une attestation d’emploi ou tout autre document prouvant l’existence d’un contrat à durée indéterminée.

Le propriétaire peut aussi demander au garant de présenter ses derniers avis d’imposition afin de vérifier la régularité avec laquelle il s’acquitte de ses obligations fiscales. Cela lui permettra notamment d’évaluer la fiabilité du garant sur le long terme.

Pensez à bien vérifier que les revenus du garant soient proportionnels au loyer mensuel exigé par le bailleur. Effectivement, si les revenus du garant ne sont pas suffisants pour couvrir cette dépense supplémentaire, cela représente un risque financier pour toutes les parties impliquées dans la transaction immobilière.

Certains propriétaires peuvent exiger que le garant dispose aussi d’un patrimoine immobilier ou mobilier significatif afin de renforcer sa crédibilité financière. Ce patrimoine servira alors comme sécurité supplémentaire en cas de défaillance du locataire.

Pensez à bien noter que les critères de solvabilité d’un garant peuvent varier en fonction des exigences spécifiques du propriétaire ou du bailleur. Pensez à bien vous renseigner auprès du propriétaire afin d’obtenir toutes les informations nécessaires et de pouvoir préparer tous les documents requis dans les meilleurs délais.

Les avantages et les inconvénients d’avoir un garant solvable

Lorsque l’on envisage de louer un logement, la question du garant solvable se pose souvent. Ce dernier est une personne qui s’engage à payer le loyer en cas de défaillance du locataire. Mais quels sont réellement les avantages et les inconvénients d’avoir un garant solvable ?

D’un côté, avoir un garant solvable présente indéniablement des avantages. Cela rassure le propriétaire quant au paiement régulier du loyer. Effectivement, avec un garant fiable et financièrement stable, il y a peu de risques que le locataire ne puisse pas honorer ses obligations financières.

Avoir un garant peut faciliter l’accès à certains logements haut de gamme ou demandés. Les propriétaires ou agences immobilières donnent généralement la priorité aux candidats bénéficiant d’un soutien financier supplémentaire via un garant solvable.

Pour le locataire lui-même, disposer d’un garant peut être avantageux lorsqu’il n’a pas une situation professionnelle stable ou si son revenu est relativement faible par rapport au montant du loyer exigé. Cela permet ainsi de pallier ces éventuelles fragilités financières et d’augmenter ses chances de décrocher le bail tant convoité.

Il faut aussi prendre en compte les inconvénients potentiels liés à l’obligation d’avoir un garant solvable. Cela implique généralement des démarches administratives supplémentaires pour faire valider ce statut auprès du propriétaire ou de l’agence immobilière. Cela peut engendrer des frais supplémentaires tels que les honoraires d’un garant professionnel.

Le fait d’avoir un garant solvable implique une certaine dépendance envers cette personne. Effectivement, si le locataire se retrouve dans l’impossibilité de payer son loyer et que le garant n’est pas en mesure de couvrir ces frais à sa place, cela peut entraîner des tensions voire la rupture du contrat de location.

Il faut souligner que tous les candidats à la location ne peuvent pas toujours trouver un garant solvable. Cela peut être particulièrement difficile pour les étudiants ou les personnes sans emploi qui ont peu ou pas d’historique financier. Dans ce cas, trouver un logement peut s’avérer bien plus compliqué voire impossible.

Avoir un garant solvable présente certains avantages indéniables tant pour le propriétaire que pour le locataire. Il ne faut pas négliger les inconvénients potentiels liés à cette obligation et prendre en compte sa situation personnelle avant de décider si avoir un garant est nécessaire ou non dans sa recherche d’un logement.