Back
Image Alt

Tout savoir avant de lancer l’A/B testing ?

L’A/B testing est une méthode expérimentale permet de tester un produit afin d’apporter une nette amélioration. Le test sera effectué auprès des utilisateurs cibles afin qu’ils puissent identifier la plus performante. L’AB testing présente l’avantage de booster la croissance de son site ou de son application en améliorant l’expérience utilisateur. Les détails. 

A/B testing : comment le définir ?  

L’A/B testing est l’outil efficace pour assurer l’optimisation de l’expérience utilisateur de son produit digital. Ce produit digital peut être une application mobile ou un site web. La méthode expérimentale consiste généralement à tester et à comparer deux versions d’une page web afin de vérifier si l’une ou l’autre version est apte à satisfaire les attentes des visiteurs. Ces variations sont dénommées A et B. On fait appel à une audience ciblée pour tester les deux versions. Une partie de l’audience sera dirigée vers la version A et l’autre partie sera affectée à la version B. L’a/b testing apporte des modifications. On sélectionne les variables à tester et on crée des hypothèses. Cette procédure permet alors d’observer les données récoltées par les utilisateurs et de comparer ensuite les résultats. 

A lire aussi : Conversion de cuillères à café en centilitres, convertir : convertir : cc en cl

Le fonctionnement de l’A/B testing

 L’A/B testing est une méthode simple. On crée deux versions d’un même produit pour ensuite les faire tester par un échantillon pertinent. En principe, on envoie par exemple un email avec un objet 1 de 100 contacts et envoyer ce même email avec un objet B aux 100 suivants. On compare ensuite les résultats de ces deux variations ( A et B). L’objectif est de déterminer quelle version performe le mieux. Il est important alors d’analyser les indicateurs de performance et en tirer les conclusions. Il faut alors suivre différentes étapes : 

  • Définir des objectifs. 
  • Définir les variables à tester. 
  • Sélectionner l’audience cible. 
  • Déterminer la durée du test. 
  • Créer des variantes et des pages de destination.
  • Paramétrez l’A/B testing par des outils et des plateformes. 

Savoir analyser et interpréter les résultats

Les méthodes d’analyse statistique sont propres à chaque professionnel. Il faut analyser les résultats à partir des objectifs définis dès le départ et des indicateurs correspondants. On compare le pourcentage sur les deux versions et retenir celle qui démontre plus de performances. On peut faire une analyse basée sur l’observation ou sur la déduction. 

A découvrir également : Logo Starbucks : histoire de la marque et origine du symbole

Les meilleures pratiques et les conseils pour faire de l’A/B testing

Les mauvaises pratiques sont courantes. Pour éviter les erreurs, il est conseillé de sélectionner les bonnes variables à tester. Ensuite, on recommande de tester une seule variable à la fois pour pouvoir identifier les facteurs qui ont influé sur les résultats. Enfin, la durée du test doit être calculée selon la taille de l’audience. 

Exemple de cas réussi

Tout comme Google, Clarins, ou Netflix, Sage a aussi utilisé l’A/B testing pour remanier sa page d’accueil ainsi que son tunnel de conversion. Il a mis en place une méthode d’expérimentation pour tester ses idées d’optimisation et pour accroître le nombre de transactions sur son site. Les résultats sont significatifs : + de 3 % de trafic, + 7 % de transactions et – 7 % de taux de rebond. 

Pour conclure, lorsqu’on veut améliorer le taux de conversion sur son site et l’expérience utilisateur, l’A/B testing fait ses preuves. Pour la mettre en place, il faut définir ses principaux objectifs et deux versions d’un même produit. Pour assurer l’optimisation de son site web et de son application, il faut l’utiliser en continu.