Back
Image Alt

Comment calmer un enfant qui pleure tout le temps?

Les enfants qui pleurnichent beaucoup sont généralement au début du langage parlé. Ainsi, pour tout et n’importe quoi, leur manière de s’exprimer est de pleurer. Néanmoins, il est possible de calmer un enfant qui pleure continuellement par des gestes attentifs. Lesquels ? Découvrez-les ici.

Repérer les raisons des pleurs pour calmer un enfant

Les enfants pleurent pour plusieurs raisons. Un enfant qui pleure tout le temps ne le fait pas toujours pour la même raison. Notez que c’est tout simplement son meilleur moyen d’expression.

A lire aussi : Devenir papa : 10 signes qui prouvent qu'il est prêt

De ce fait, calmer un enfant qui pleure incessamment comme par l’observation. Vous devez repérer la raison principale de ses pleurs. L’enfant peut pleurer parce qu’il a peur, faim, perdu une chose, etc. L’idéal serait d’observer et de repérer le nœud afin de réussir à calmer un enfant en pleurs.

Calmer un enfant, c’est le rassurer

Un enfant peut pleurer parce qu’il est effrayé par une personne, le noir ou un monstre à la télévision. En réalité, à un certain âge l’enfant n’arrive pas encore à dissocier le réel de l’imaginaire.

A lire en complément : Favoriser l'estime de soi et la confiance en soi chez les enfants : Méthodes et conseils pratiques

Pour cela, calmer un tel enfant nécessitera de le rassurer. Essayez de le comprendre et de parler avec lui. Cherchez à comprendre sa crainte en l’aidant à trouver la solution. Mieux, vous pouvez lui parler d’une nouveauté qui l’attend. Ainsi, votre enfant cessera de pleurer.

Essayer de le détendre

Par ailleurs, votre enfant peut pleurer parce qu’il est fatigué ou a sommeil. Cela se remarque généralement chez les enfants de 1 à 3 ans. Après une journée débordante et jonchée de petites frustrations, il est fatigué et veut être réconforté. Ainsi, la moindre opposition le fait pleurer.

Calmer un enfant dans ce cas implique que vous lui montrez que vous êtes avec lui. Prenez-le, bercez-le ou chantez-lui une chanson, donnez-lui un bain, ou racontez-lui une histoire. Non seulement il arrêtera de pleurer, mais il sera aussi détendu. Vous verrez qu’il dormira sous peu.

Donner de l’attention à l’enfant

II est également possible de calmer un enfant, en lui accordant de l’attention. L’enfant pleure parfois quand il désire l’attention refusée de quelqu’un. Le meilleur moyen de le calmer est de lui donner de l’attention sans mesure.

Un câlin et un temps de qualité raviveront son visage. Cela dit, n’attendez pas que l’enfant le demande avant de le faire. Cela évitera qu’il pleure continuellement à la recherche de cette affection.

Amener l’enfant à s’exprimer

L’une des habitudes qui justifient les pleurs d’un enfant, c’est lorsqu’il désire un objet ou un jouet. Il ne le dira pas de la bouche, mais pleurnichera pour le montrer. La seule manière de le calmer est de l’amener à s’exprimer. Encouragez-le à employer des mots, et félicitez-le s’il le fait bien.

Par ailleurs, l’accompagner dans son autonomie peut calmer un enfant. Lorsque l’enfant décide de faire ce qu’il veut seul, bien qu’il en est incapable, l’en empêcher ne fait qu’accentuer ses pleurs. Accompagnez-le pour éviter qu’il pleure.

Calmer un enfant qui pleure revient à identifier la raison de ses pleurs et à y remédier. Les quelques astuces mentionnées plus haut vous aideront à calmer votre enfant si ce dernier pleure.

Utiliser des méthodes de relaxation pour calmer un enfant

Parfois, il arrive que les pleurs de l’enfant soient causés par un état mental tendu. Dans ce cas, il est judicieux d’utiliser des méthodes de relaxation. Parmi ces dernières, on retrouve la méditation et le yoga.

La méditation consiste à atteindre un état de paix intérieure en se concentrant sur son souffle. Laissez votre enfant s’asseoir confortablement et demandez-lui de fermer les yeux. Demandez-lui d’inhaler profondément et lentement avant d’exhaler tout aussi lentement. Vous pouvez aussi choisir une musique douce pour aider votre enfant dans sa démarche.

Le yoga est aussi une méthode efficace pour calmer un enfant qui pleure tout le temps. Les postures du lotus ou celles permettant aux enfants d’étendre leurs bras vers le ciel sont d’excellents choix.

Si les méthodes mentionnées ci-dessus ne fonctionnent pas avec votre enfant qui pleure constamment, n’hésitez pas à consulter un professionnel. Une visite chez le pédiatre peut être nécessaire afin de vérifier que tout va bien chez l’enfant ou encore voir si ce dernier a besoin d’un suivi psychologique particulier.

Prendre soin de son bébé requiert beaucoup d’amour et surtout de patience, car comme nous avons pu le constater précédemment, chaque petit bout de chou est différent. Trouver la solution idéale demande souvent plusieurs essais, mais cela en vaut vraiment la peine, car rien n’est plus satisfaisant que de voir son enfant souriant et heureux.

Faire appel à un professionnel si les pleurs persistent

Pensez à bien garder en tête que si les pleurs persistent malgré vos efforts, il ne faut pas hésiter à faire appel à un professionnel. La première étape consiste souvent en une visite chez le pédiatre pour s’assurer que l’enfant est en bonne santé physique. Si tout va bien de ce côté-là, il peut être utile de consulter un psychologue ou un spécialiste du développement infantile.

Le psychologue pourra aider votre enfant à surmonter des difficultés émotionnelles telles que l’anxiété, la dépression ou encore le stress. Les enfants qui ont subi des traumatismes peuvent aussi bénéficier d’une thérapie adaptée.

De son côté, le spécialiste du développement infantile pourra procéder à une évaluation approfondie afin de découvrir s’il y a des troubles sous-jacents tels qu’un trouble déficitaire de l’attention avec hyperactivité (TDAH) ou encore un trouble du spectre autistique (TSA).

Pensez à bien calmer un enfant qui pleure beaucoup. Il ne faut jamais oublier que chaque enfant est unique et requiert une approche personnalisée. Avec assez d’amour et d’attention ainsi qu’un peu d’aide professionnelle si nécessaire, vous pouvez aider votre bébé à se sentir plus heureux et apaisé. N’hésitez donc pas à utiliser ces conseils pratiques pour venir en aide aux parents débutants comme confirmés dans leurs moments difficiles !